+33 (0)4 66 56 43 91

Mobilité

À l’heure où mobilité et accessibilité sont des vecteurs de compétitivité territoriale, il apparaît stratégique pour le PMNA de continuer à développer des réseaux d’échanges de qualité tant internes au territoire que de connexion aux grands réseaux d’échanges et répondre ainsi aux besoins d’avenir des populations et des entreprises.

axe-02

Orientations de développement

  • Forger des positions communes sur les principaux projets d’infrastructures et les porter
  • Développer des synergies et la coordination en matière de mobilités avec les territoires proches
  • Accompagner les projets de Formation-Enseignement Supérieur-Recherche et de développement économique par des offres de transports et de mobilités adaptées.
  • Influencer les choix des partenaires en matière d’infrastructures de déplacements : Etat, Région, Département, SNCF

Actions réalisées

2×2 voies

  • 17 janvier 2008 : après plus de cinq ans de travaux, le tronçon de la 2×2 voies Alès-Nîmes, entre Boucoiran et La Calmette, a été ouvert à la circulation
  • 10 septembre 2008 : la nouvelle RN106 en 2×2 voies ouvre à la circulation, après 6 ans de travaux (en 1993, Max Roustan, député du Gard et Jacques Blanc, président de la Région, signent le 11e Plan qui prévoit la réalisation de ce tronçon routier indispensable pour désenclaver Alès). Ce premier tronçon de 13km entre Alès et Boucoiran, permet alors de rallier les deux villes en une demi-heure.
    Ensuite, c’est l’Entente Alès-Nîmes qui a prend en main le dossier de la fin de la 2×2 voies et du contournement Ouest de Nîmes.
    Ce deuxième tronçon permet aux automobilistes de gagner environ dix minutes dans leur trajet entre Alès et Nîmes
  • 2009 : Faire sauter le bouchon de La Calmette était une priorité. Pour ce faire, Max Roustan a obtenu 8,5 M€ supplémentaires de l’État. Les 2,5 km prolongeant la 2×2 voies Alès-Nîmes au-delà de La Calmette ont été ouverts à la circulation en novembre 2011.
    Aujourd’hui, le désenclavement de l’arrière-pays cévenol est toujours au cœur du PMNA, qui met tout en œuvre pour aboutir le plus rapidement possible à un contournement ouest de Nîmes en voie express, afin de raccorder, à terme, la 2×2 voies à Milhaud et à l’autoroute A9

Création du viaduc de Courbessac

  • 5 mars 2013 : après 3 ans de travaux, le viaduc de Courbessac est en service. Inscrite dans le “contrat d’axe” de Nîmes et d’Alès, l’amélioration de la liaison ferroviaire limite les retards et les départs irréguliers. La construction du viaduc de Courbessac est LA pièce maîtresse du dispositif qui a permis de réduire les voyages de 7 à 8 minutes et surtout de proposer 18 allers-retours quotidiens au lieu de 16 actuellement

Actions à engager

Mettre en place une commission mobilités pour :

  • Co-construire des positions communes sur les projets stratégiques et assurer leur portage politique et technique : création d’une halte gare TER Hoche Sernam sur la voie ferrée Nîmes-Alès pour desservir l’université, création d’une 3e voie à quai de la future gare LGV Manduel-Redessan, création du contournement routier de Nîmes Ouest entre la RN106 et l’A9 …
  • Réfléchir sur les mobilités au sein du territoire de la région LRMP 21

Actions en cours à prolonger

  • Contournement Ouest de Nîmes : réflexions en commun pour accélérer le processus de réalisation
  • Créer une halte ferroviaire au sein du quartier universitaire Hoche-Sernam en cohérence avec le développement de l’axe ferroviaire Nîmes Alès et le projet de campus Nîmes Alès : études lancées en septembre 2015 par la SNCF