Un territoire aux atouts complémentaires

Le Pôle Métropolitain Nîmes-Alès dispose d’atouts et de forts potentiels que les élus souhaitent valoriser afin de lui permettre de se positionner dans la région LRMP et répondre aux besoins des habitants, entreprises et visiteurs de passages.

  • image

    CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE COMPARÉE

    graph-01

Un territoire attractif

Avec près de 393 000 habitants et une croissance démographique supérieure à la moyenne nationale (3,3 % entre 2006 et 2011), le Pôle Métropolitain Nîmes-Alès connaît une dynamique démographique positive portée à la fois par les naissances et par l’implantation de nouvelles populations sur le territoire.

Cette croissance qui concerne l’ensemble des communes du PMNA s’inscrit dans une tendance générale d’attraction résidentielle de la région.

Les nouveaux résidents proviennent de cinq origines principales (par ordre d’importance) : Languedoc-Roussillon, PACA, Ile-de-France, pays étrangers et Rhône-Alpes. Localement, les arrivants sont principalement issus de Montpellier et des bassins de vie adjacents au territoire.

Une population qui reste jeune

Avec une part importante des tranches d’âge de 0-14 ans, 15-29 ans, 30-44 ans et 45-59 ans, représentant chacune entre 18 et 20 % de la population.

Suivant la même tendance que la grande région LRMP, le nombre de résidents de plus de 60 ans est en augmentation, lié au vieillissement progressif de la population et à l’implantation de retraités sur le territoire.

  • image

    RÉPARTITION DE LA POPULATION PAR TRANCHE D’ÂGE

    graph-02

  • image

    CATÉGORIES SOCIO-PROFESSIONNELLES

    graph-03

Une population qui se tertiarise

La composition de la population sur le territoire est marquée par une forte proportion de retraités, d’employés, de professions intermédiaires et d’ouvriers. Les cadres sont également représentés de manière significative.

En termes de dynamiques, les parts des retraités et des professions intermédiaires augmentent fortement alors que celles des employés et des ouvriers ont tendance à diminuer.

Variété de l’offre d’enseignement et de formation

Le territoire du PMNA présente un niveau de qualification de la population qui a tendance à s’accroître, avec un allongement du temps d’études. Avec prés de 13 200 étudiants le territoire bénéficie d’une offre de formation diversifiée et de qualité :

  • Etudes initiales
  • Apprentissage initial et de haut niveau
  • Formations professionnelle /continue
  • Formations supérieures permettant d’accéder à différents niveaux du BAC+2 au doctorat.

Nîmes et Alès accueillent une offre complémentaire structurée autour de pôles de formations et d’enseignement supérieur et notamment : Ecole des Mines d’Alès, Université de Nîmes, Faculté de Médecine, Campus de l’apprentissage, …

Les élus et acteurs de la formation et de l’enseignement supérieur de Nîmes et Alès sont fortement mobilisés pour le développement de ce secteur comme en témoigne l’ouverture récente d’une formation doctorale (BAC +8) « risques et société » à l’UNîmes et l’implantation future de l’école d’ingénieurs HEI Isen à Nîmes.

Une économie spécialisée et dynamique

Caractérisée par une forte complémentarité entre Nîmes et Alès, les 4 secteurs principaux de l’économie du PMNA se caractérisent par des dynamiques endogènes liées à la présence de filières constituant de véritables éco-systèmes (services / commerce / bâtiment – construction / soins – santé).

Le PMNA est ainsi doté d’entreprises innovantes qui illustrent son dynamisme économique et qui représentent autant d’appuis pour l’avenir, notamment dans les domaines suivants :

  • Risques et Sécurité Civile : aéronautique civile et militaire, pôles risques, …
  • Optique photonique : entreprises THT, nanotech, domaine de la vision, image numérique
  • Numérique : logiciels, traitement d’image, design, édition, data center, médiation numérique, culturelle, …
  • Pôle mécanique sportive et mobilités durables : constructeurs de véhicules électriques, mobilités décarbonées, …
  • Santé biotechnologies medtech
  • Chimie : hydrocarbures, fluor, pompes, magnétiques
  • Eau – Air : ingénierie, gestion protection, analyse, traitement,…

  • image

    ÉTABLISSEMENTS PAR SECTEURS D’ACTIVITÉS

    graph-03

  • image

    agriculture-02

Des productions agricoles remarquables

Les terres à vocation agricole représentent 40 % du territoire métropolitain.
La diversité des sols permet la présence de plusieurs types d’agricultures :

  • Un tiers de la production agricole se concentre sur les grandes cultures (blé, orge, céréales,…)
  • Un autre tiers est consacré à la vigne qui imprègne la culture locale
  • Des zones de prairies et de production de fourrage sont présentes sur l’ensemble du territoire

Riche d’une agriculture reconnue et de qualité (labels AOP, IGP, …) le PMNA recense de nombreuses filières : arboricole, viti-vinicole, porcine, bovine, plantes aromatiques, pain Raspaillou, bio, bois, semences, …. La richesse et la variété de ces filières participent au rayonnement de l’économie locale, à la renommée du territoire et à la qualité de ses paysages : vins d’AOC Costières, Pélardons des Cévennes, Oignons doux des Cévennes, …
Au regard de l’augmentation des besoins qualitatifs et quantitatifs d’alimentation des populations, le secteur agricole constitue un atout pour l’avenir du territoire.